Body and mind

 

Interview with Stef Kocyla · Photographs by Stef Kocyla

 

Avant de devenir un véritable mordu de photographie, Stef travaillait dans le milieu des assurances. Certaines expériences peuvent parfois nous faire prendre un tout autre chemin que celui pour lequel nous pensions être prédestinés. Aujourd’hui, il se consacre pleinement à la tâche en animant son site internet et en voyageant le plus souvent possible pour pratiquer la photo comme une discipline zen axée sur le calme, la simplicité, le développement de soi, ou encore le lâcher prise. Retour sur cet entretien avec Stef et la vision artistique de la photographie qu’il nous propose dans cette interview.

Before becoming a true photography enthusiast, Stef worked in the insurance industry. Some experiences can sometimes take us down a completely different path than what we thought we were meant to do. Today, he fully devotes himself to the task of animating his website and travelling as often as possible to practice photography as a zen discipline focused on calm, simplicity, self-development, or letting go. Back to this interview with Stef in which he propses his own artistic vision of photography.

Portofino, Italy

Portovenere, Italy

PEUX-TU NOUS PARLER DE TOI ET DE TA DÉCOUVERTE DE LA PHOTOGRAPHIE ?

J’ai toujours été attiré par les images, qu’elles soient statiques ou en mouvement, depuis toujours elles me fascinent. Je trouve que le process de capture d’une image est magique. Je suis quelqu’un de très visuel, la vue est certainement mon sens le plus développé ! J’ai commencé la photographie avec un appareil jetable. À l’époque, c’était le seul appareil que je pouvais me payer, et je me souviens très bien avoir fait quelques jolis clichés sur le Tour de France à l’Alpe d’Huez. Le gérant d’un labo qui développait mes photos m’avait demandé l’autorisation pour les encadrer et les mettre en exposition derrière son comptoir. J’ai toujours fait de la photo, mais je n’avais jamais envisagé en faire mon métier avant cette année. Je travaillais auparavant dans les assurances, j’ai été salarié de grands groupes puis j’ai créé ma société en 2013, que j’ai vendue pour me consacrer à 200% à la photographie et aux voyages. De gros soucis de santé m’ont fait revoir mes priorités, l’assurance n’en était pas une, la photographie si. J’ai donc créé un blog, Aventures de Photographe, pour partager mon expérience et aider les photographes débutants à se perfectionner et à trouver leur voie artistique. Entre la rédaction des articles, la gestion du blog, les sollicitations de partenaires, les voyages réguliers, les séances photos et mes propres projets artistiques, mes journées sont bien remplies !

SELON TOI LA PHOTOGRAPHIE EST UNE THÉRAPIE, UN ART, UNE DISCIPLINE ZEN, UN MÉDIA, MAIS ÉGALEMENT UNE MACHINE À RÊVER. TU PEUX NOUS EN DIRE PLUS ?

Oui, je pense que la photographie a cette capacité de nous reconnecter avec la nature, et elle est une thérapie en soi. Beaucoup de français ont perdu cette relation essentielle avec notre environnement naturel. Nous sommes emportés dans le tourbillon de notre vie quotidienne, qui va très vite, trop vite sans pour autant qu’on s’en aperçoive. Le plus difficile justement, c’est de s’extraire de ce tourbillon, de ce stress ambiant. Faire une pause par moment est très important pour notre équilibre. Prendre le temps de s’exiler dans la nature pour quelques heures rétablit l’équilibre, et la photographie apaise les tensions accumulées dans notre quotidien. Je conçois la photographie comme une discipline zen à part entière, car comme l’arrangement floral, la calligraphie ou la cérémonie du thé, la photographie telle que je la pratique est fondée sur le calme, la simplicité, le développement de soi, le lâcher prise. Elle met l’accent sur l’unité du corps et de l’esprit. C’est également un art, parce que vous pourrez vous exprimer par vos photos. Il s’agit bien d’un processus de création lorsque vous appuyez sur le déclencheur de votre appareil. Mais cela a commencé avant cela, par l’élaboration mentale de l’image avant de la prendre et cela ne s’arrête pas là, le travail de l’artiste va continuer au développement de la photo. Il va y apporter sa touche, ce plus qui le distinguera des autres photographes. La photographie est un média formidable ! À l’heure actuelle, la proportion des images dans nos médias est en très forte croissance, sous forme d’images et de plus en plus sous forme de vidéos. Preuve en est le succès de plateformes comme Instagram, Snapchat et YouTube auprès des jeunes. Mais ce qui en fait un bon média, c’est sa faculté à rapprocher les personnes de même sensibilité entre elles. Je vois la photographie comme un moyen de connecter les gens entre eux. Je fais régulièrement de très belles rencontres grâce à la photographie, avec de vraies personnes, et ça c’est vraiment cool ! Enfin c’est une formidable machine à rêver, parce qu’une photo peut vous transporter très loin de chez vous sans que vous quittiez votre fauteuil. Et aussi vous inciter à visiter ce lieu que vous voyez en photo. Elle vous fait voyager et vous pouvez faire voyager les autres avec vos photos. Dans mon cas par exemple, je choisis mes destinations de voyage en fonction des lieux que je veux photographier. C’est dire l’impact des photos dans ma vie ! Et ma petite famille en est ravie parce que grâce à ça, elle découvre les plus beaux endroits de cette planète !

CAN YOU TELL US ABOUT YOURSELF AND YOUR DISCOVERY OF PHOTOGRAPHY?

I have always been fascinated by images, whether static or moving, they have always fascinated me. I find that the process of capturing an image is magical. I am a very visual person, sight is certainly my most developed sense! I started photography with a disposable camera. At the time, it was the only camera I could afford, and I remember very well taking some pretty pictures on the Tour de France at Alpe d'Huez. The manager of a lab that was developing my photos had asked me for permission to frame them and display them behind his counter. I have always been a photographer, but I had never considered it was my job before this year. I used to work in insurance, I was employed by large groups and then I created my company in 2013, which I sold to devote 200% of my time to photography and travel. Big health concerns made me rethink my priorities, insurance wasn't one of them, photography was. So I created a blog, "Photographer's Adventures", to share my experience and help beginner photographers to improve their skills and find their artistic path. Between writing articles, managing the blog, soliciting partners, regular trips, photo shoots and my own artistic projects, my days are full!

ACCORDING TO YOU, PHOTOGRAPHY IS A THERAPY, AN ART, A ZEN DISCIPLINE, A MEDIA, BUT ALSO A DREAM MACHINE. CAN YOU TELL US MORE ABOUT IT?

Yes, I think photography has this power to reconnect us with nature, and it is a therapy in itself. Many French people have lost this essential relationship with our natural environment. We are carried away in the whirlwind of our daily life, which goes very fast, too fast, without being noticed. The most difficult thing is to get out of this whirlwind, this ambient stress. Taking a break at times is very important for our balance. Taking the time to go into the wild for a few hours restores balance, and photography soothes the tensions accumulated in our daily lives. I conceive photography as a zen discipline in its own right. Like floral arrangement, calligraphy or tea ceremony, photography as I practice it is based on calm, simplicity, self-development and letting go. It emphasizes the unity of body and mind. It is also an art because you can express yourself through your photos. It is a creation process to press the shutter button on your camera. But it started before that, with the mental elaboration of the image before taking it and it doesn't stop there, the artist's work will continue with the development of the photo. He will add his touch, which will set him apart from other photographers. Photography is a great medium! Nowadays the proportion of images in our media is growing very rapidly, both in the form of images and increasingly in the form of videos. Proof of this is the success of platforms such as Instagram, Snapchat and YouTube with young people. But what makes it a good medium is its faculty to bring people of the same sensitivity closer together. I see photography as a way to connect people. I regularly make very beautiful encounters thanks to photography, with real people, and that's really cool! Finally it is a great dream machine, because a picture can take you very far from home without you leaving your chair. And also encourage you to visit this place you see in the picture. It makes you travel and you can make others travel with your photos. I, for example, choose my travel destinations according to the places I want to photograph. That's the impact of photos in my life! And my little family is delighted because it allows them to discover the most beautiful places on this planet!

 
 

« Je conçois la photographie comme une discipline zen à part entière, car comme l’arrangement floral, la calligraphie ou la cérémonie du thé, la photographie telle que je la pratique est fondée sur le calme, la simplicité, le développement de soi, le lâcher prise. Elle met l’accent sur l’unité du corps et de l’esprit. »

 
 

QUELLE PLACE LA NATURE OCCUPE-T-ELLE DANS TA VIE QUOTIDIENNE ?

La Nature est très importante pour moi, comme je crois pour chacun d’entre nous. Elle est mon échappatoire, mon refuge, elle apaise beaucoup les tensions. J’ai besoin de ma dose quotidienne de Nature, c’est une question d’équilibre encore une fois. Je fais beaucoup de randonnées pédestres et je fais du VTT, deux bons moyens de s’immerger régulièrement dans un coin de verdure. Malheureusement pour moi je n’habite pas une région où la Nature est sauvage, elle est domestiquée par l’Homme depuis très longtemps. Je dois donc souvent m’exiler pour trouver ces espaces intacts, comme au premier jour. Mais c’est encore un bon moyen pour voyager, je suppose.

AS-TU UN SOUVENIR MARQUANT À NOUS RACONTER LORS D’UNE DE TES SORTIES ?

En fait, il n’y pas un souvenir en particulier qui m’a marqué, mais plutôt un type de souvenir que j’adore rapporter de mes sorties, ce sont mes rencontres avec la faune. Il est très rare que je ne fasse aucune rencontre du 3ème type lorsque je pars faire des photos. C’est dû au fait que pour faire les plus belles photos, je dois bénéficier de la meilleure lumière, et cette lumière se produit très tôt le matin ou au coucher du soleil. Autrement dit les heures les plus favorables pour faire ces rencontres. Ceci dit, j’ai surtout été émerveillé de mes rencontres avec les animaux sauvages de Scandinavie, en particulier les mammifères marins. Je me souviens d’avoir observé de petites baleines qui venaient se nourrir dans les eaux d’un fjord en Norvège, il était 6h00 du matin et j’étais le seul à les voir ! Quel moment privilégié !

WHAT PLACE DOES NATURE OCCUPY IN YOUR DAILY LIFE?

Nature is very important to me, as I believe it is to each of us. It is my escape and a refuge, it soothes tensions a lot. I need my daily dose of Nature, once again it's a question of balance. I do a lot of hiking and mountain biking, these are two good ways to regularly immerse yourself in a green area. Unfortunately I do not live in a region where Nature is wild, it has been domesticated by Man for a very long time. So I often have to go into exile to find these untouched space. But it's still a good reason to travel, I guess.

DO YOU HAVE A SPECIAL MEMORY TO TELL US ABOUT ON ONE OF YOUR OUTINGS?

In fact, there is not one particular memory that marked me, but rather a type of memory that I love to bring back from my outings, it is my encounters with wildlife. It is very rare that a third kind meeting does not happen when I go to take pictures. This is because I need the best light to take the most beautiful pictures, and this light occurs very early in the morning or during sunset. In other words, the most favourable hours for these meetings. That said, I was particularly amazed by my encounters with wild animals in Scandinavia, especially marine mammals. I remember watching small whales feeding in the waters of a fjord in Norway, it was 6am and I was the only one to see them! What a special moment!

Dolomites, Italy

Dolomites, Italy

Dolomites, Italy

QUEL BOÎTIER ET QUELS OBJECTIFS UTILISES-TU ?

Depuis peu, j’utilise un hybride plein format Sony Alpha 7r III, couplé avec un objectif Zeiss 16-24mm f/4 la plupart du temps. J’utilise également un 50mm f/1.8. Je ne possède pour l’instant que ces deux objectifs, parce que je dois renouveler mon parc. Avant avril 2018 j’utilisais un Canon 70D, et j’étais très bien équipé. Comme je voulais évoluer vers un capteur full frame, j’ai fait le choix de changer de marque pour m’offrir un boitier pro. Maintenant je dois étoffer mes objectifs, le prochain en vue est un téléobjectif, mais je dois encore économiser un peu. Il faut y mettre le prix pour avoir la meilleure qualité d’objectifs, et donc d’images !

TU AS PRIS DE NOMBREUX CLICHÉS AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE. PEUX-TU NOUS PARLER DES HISTOIRES QUI SE CACHENT DERRIÈRE CES PHOTOS ?

Oui, les clichés que j’ai pris dans le bassin méditerranéen se situent pour la plupart sur la côte Ligure, en Italie. Nous avons découvert cette région il y a 3 ans, et nous en sommes tombés amoureux. Nous y allons en vacances hors saison, au printemps, je trouve que c’est la période idéale pour visiter cette partie de la côte italienne. Il y a peu de touristes, les températures sont déjà chaudes. Au sortir de l’hiver froid et humide que nous avons dans le Nord de la France, c’est salutaire de passer une dizaine de jours sous la douceur du climat méditerranéen au mois d’avril. Pour nous, c’est presque déjà l’été ! Nous adorons passer du temps dans les petits villages, il y en a de magnifiques dans l’arrière-pays aussi. La nourriture y est aussi fantastique, je crois qu’à l’étranger, l’Italie est mon premier choix pour la nourriture ! Je n’ai jamais aussi bien mangé qu’en Italie.

LES DOLOMITES REPRÉSENTENT-ELLES QUELQUE CHOSE DE PARTICULIER POUR TOI ?

Oui, elles sont le paradis des photographes de paysage ! C’est clairement l’un des endroits sur cette planète où l’on peut faire des photos extraordinaires. La lumière incroyable des couchers de soleil conjuguée aux formes uniques et parfois dramatiques des pics des montagnes permet de créer des images exceptionnelles. C’est l’un des endroits que j’ai visités en premier lorsque j’ai commencé sérieusement à faire de la photo, il y a quelques années. J’y suis retourné depuis, et à chaque fois, c’est l’extase. Je crois que je ne me lasserai jamais de ces paysages, et je ne suis pas le seul. Des photographes du monde entier viennent dans cette partie des Alpes faire des photos et même y mener des stages photos pour leurs élèves. Et puis c’est l’Italie sans être vraiment l’Italie, la frontière ayant changé après la seconde guerre mondiale, la culture germanique autrichienne est encore très présente.

POURRAIS-TU NOUS PARLER DES CINQ TERRES ET DES ÉMOTIONS QUE TU AS VÉCU SUR PLACE ?

Les Cinq Terres sont un peu comme les Dolomites : un endroit unique sur cette planète. Vous ne pouvez pas la confondre avec une autre. C’est à pleurer de beauté. Tout y est pour faire de grandes photos : la côte déchirée par les rochers et les criques, les villages perchés sur des forteresses naturelles, la lumière des couchers de soleil sur la mer, la douceur de vivre aussi. Nous y allons hors saison, je le précise parce qu’apparemment ce site n’a pas tout à fait le même visage en plein été, écrasé par la chaleur et les touristes. Ce que je recommande, c’est de randonner le long de la côte, pour rallier les 5 villages. C’est une rando physique, pas technique, mais qui offre des vues incroyables sur toute la côte. Et ces vues ne sont accessibles qu’à pieds ! Je me souviens en particulier des couchers de soleil sur les villages de Manarola et Vernazza, et ce moment où vous êtes dans une carte postale. C’était tout simplement fabuleux !

WHICH BODY AND WHICH LENSES DO YOU USE?

Recently, I have been using a hybrid Sony Alpha 7r III full frame, most of the time coupled with a Zeiss 16-24mm f/4 lens. I also use a 50mm f/1.8. For the moment, I only have these two lenses, I have to renew my fleet. Before April 2018 I was using a Canon 70D, and I was very well equipped. As I wanted to evolve towards a full frame sensor, I chose to change brands to buy myself a pro body. Now I have to expand my fleet of lenses, the next one in sight is a telephoto lens, but I still have to save a little. You have to put a price to get the best quality lenses and images!

YOU’VE TAKEN MANY PICTURES AROUND THE MEDITERRANEAN. CAN YOU TELL US ABOUT THE STORIES BEHIND THESE PHOTOS?

Yes, the pictures I took in the Mediterranean basin are mostly of the Ligurian coast, in Italy. We discovered this region 3 years ago, and we fell in love with it. We go there on holidays in the spring, during the low season, I think it is the ideal time to visit this part of the Italian coast. There are few tourists, the temperatures are already hot. At the end of the cold and humid winter we have in the North of France, it is beneficial to spend about ten days in the mild Mediterranean climate of April. For us, it's almost summer already! We love spending time in small villages, there are beautiful ones in the backcountry too. The food is also fantastic, I think that abroad, Italy is my first choice for food! I've never eaten as well as in Italy.

DO THE DOLOMITES REPRESENT ANYTHING SPECIAL TO YOU?

Yes, they are a landscape photographers' paradise! It is clearly one of the places on this planet where you can take extraordinary photos. The incredible sunset light combined with the unique and sometimes dramatic shapes of the mountain peaks create outstanding images. This is one of the places I first visited when I seriously started photography a few years ago. I've been back since then, and every time, it's ecstasy. I think I will never get tired of these landscapes, and I am not the only one. Photographers from all over the world come to this part of the Alps to take pictures and even to conduct photo workshops with their students. And it is Italy without really being Italy, the border having changed after the Second World War there is still a lot of Austrian Germanic culture.

COULD YOU TELL US ABOUT CINQUE TERRE AND THE EMOTIONS YOU EXPERIENCED THERE?

Cinque Terre are a bit like the Dolomites: a unique place on this planet. You can't confuse it with anywhere else. It's so beautiful that one could cry just seing it. Everything is there to take great pictures: the steep coast with its rocks and coves, the villages perched on natural fortresses, the light of the sunsets on the sea... the sweetness of life too. We go there during the low season, I specify it because apparently this site does not have quite the same face in the middle of summer, crushed by the heat and tourists. What I recommend is to hike along the coast, to rally the 5 villages. It is a physical hike, not a technical one, but it offers incredible views of the entire coast. And these views are only accessible by foot! I particularly remember the sunsets over the villages of Manarola and Vernazza, and that moment when you are in a postcard. It was simply fabulous!

Liguria, Italy

Liguria, Italy

Portofino, Italy

QUELLE RELATION ENTRETIENS-TU AVEC LA MÉDITERRANÉE ?

La Méditerranée pour moi est synonyme de douceur, de vacances, de détente. J’y ai passé quelques vacances étant petit, dans la région de Perpignan, puis j’y suis retourné plus tard, avec mon épouse et nos enfants en bas-âges, du côté de Cavalaire-sur-Mer. C’était de très bonnes vacances ! Nous avons visité de nombreux coins de la Méditerranée, principalement les îles, comme la Crète, Majorque, la Sardaigne, la Sicile. Ce qui me fascine le plus, c’est la couleur de l’eau. Elle prend différentes teintes selon les endroits mais elle tranche beaucoup avec la couleur de la mer que nous avons dans le Nord de la France. Et puis elle a une odeur différente des autres mers, le sable également est différent, tantôt blanc et fin, tantôt jaune et épais.

AS-TU DES PROJETS SPÉCIFIQUES OU DES VOYAGES À VENIR ?

Oui, j’ai beaucoup de projets en construction. Celui qui m’occupe le plus en ce moment est mon blog, qui se structure et évolue bien. Je veux en faire un outil pédagogique pour les photographes et les voyageurs qui font de la photo. C’est l’apprentissage de la photo par le prisme du voyage et de l’évasion dans la Nature. D’ailleurs, j’ai un autre projet, c’est un séjour dans le Nord de la Norvège ou de la Suède l’hiver prochain pour capturer les aurores boréales. Enfin, un autre qui me tient à cœur, c’est une exposition à Lille où je vais postuler pour être retenu comme artiste et présenter mon travail. Cette exposition est organisée par une association, les 111 des arts (présente dans 4 villes, Paris, Toulouse, Lyon et Lille) et a pour but de soutenir la recherche médicale en Onco-pédiatrie et adoucir l’hospitalisation des enfants.

QU’AIMERAIS-TU DIRE POUR CONCLURE ?

J’espère que mon parcours, les choix de vie que j’ai fait, vont inspirer d’autres personnes. Ce sont souvent des personnes qui attendent « le bon moment » pour faire ce qu’ils ont vraiment envie de faire de leur vie. À ceux-là, je veux leur dire qu’il n’y aura jamais de bon moment pour le faire. Mais ce que je peux leur assurer, c’est que la vie est courte. Trop courte pour attendre. Suivez votre passion, replacez les choses essentielles autour de vous et débarrassez-vous du superflu. Arrêtez de gaspiller votre temps, c’est ce que vous avez de plus précieux.


WHAT IS YOUR RELATIONSHIP WITH THE MEDITERRANEAN?

For me, the Mediterranean is a synonym for sweetness, holidays and relaxation. I spent a few holidays there as a child, in the Perpignan region, then I returned later, with my wife and our young children, to Cavalaire-sur-Mer. It was very good holidays! We have visited many parts of the Mediterranean, mainly the islands, such as Crete, Mallorca, Sardinia, Sicily. What fascinates me the most is the colour of the water. It takes different shades depending on the location but it contrasts a lot with the color of the sea that we have in the North of France. And then it smells different from other seas, the sand is also different, sometimes white and fine, sometimes yellow and thick.

DO YOU HAVE SPECIFIC PROJECTS OR UPCOMING TRIPS?

Yes, I have many projects in progress. The one that keeps me most busy right now is my blog, which is growing and evolving nicely. I want to make it an educational tool for photographers and travellers who take pictures. It is the learning of photography through the prism of travel and escape into nature. Besides, I have another project, it's a trip to northern Norway or Sweden next winter to photograph the aurora borealis. Finally, another one that is close to my heart is an exhibition in Lille where I will apply to be selected as an artist and to exhibit my work. This exhibition is organized by an association, les 111 des arts (existing in 4 cities, Paris, Toulouse, Lyon and Lille) and which aims to support medical research in Onco-paediatrics and to soften the hospitalization of children.

WHAT WOULD YOU LIKE TO SAY IN CONCLUSION?

I hope that my background, the life choices I have made, will inspire others. They are often people who wait for the "right time" to do what they really want to do with their lives. To these people, I want to tell them that there will never be a good time to do it. But what I can assure them is that life is short.Too short to wait. Follow your passion, put the essential things back around you and get rid of the superfluous. Stop wasting the time, that is your most precious possession.

Riomaggiore, Italy

 

To know more about Stef, check his website or follow him on Facebook or Instagram.

 
InterviewSébastien Leroy