L'odeur du soufre

 

Words by Julie Tinetti, Sarah Blard, Marine Bertoli, Thomas Candela and Sébastien Leroy 

Photographs by Julie Tinetti, Sarah Blard and Marine Bertoli

 

Quel enfant n’a jamais tenu dans ses mains un dinosaure en plastique lorsqu’il était môme ? À quelques individus près, nous avons tous joué à l’école avec les figurines de ces grands reptiles dont l'extinction massive est due à la collision d’un astéroïde avec la Terre, il y a 66 millions d’années. Si le cratère de Chicxulub dans la péninsule du Yucatán au Mexique prouve l’existence de l’impact, la chute du monstre de 10 kilomètres de diamètre n’est pas la seule cause de disparition des dinosaures. En effet, à la fin du Crétacé une importante activité volcanique a formé une partie de l’Inde actuelle, que les scientifiques nomment communément Trapps du Deccan. Cette période de volcanisme sévère s’est étalée sur des dizaines de milliers d’années et a propulsé dans l’atmosphère une énorme quantité de fumées et de poussières qui, empêchant le rayonnement solaire d’atteindre la surface de la Terre, ont affecté durablement la vie qui s’y trouvait. Le paroxysme de cet épisode a été atteint lors du choc de l’astéroïde, qui a alors décuplé l’activité volcanique sur l’ensemble du globe, finissant d’achever les dinosaures et la grande majorité des formes de vie encore présents. En partie responsable de la 5ème extinction de masse, les volcans ont laissé d’autres cicatrices sur la planète, dont l’emblématique destruction de Pompéi par le Vésuve en 79 apr. J.-C. alors que l’Empire romain dominait le bassin méditerranéen. Source de fascination et de crainte, les volcans ont toujours attiré sur leurs flancs les Hommes, que ce soit pour l’agriculture ou par quête d’aventure. Julie, Marine, et Sarah, toutes les trois photographes, ont réalisé respectivement l’ascension de l’Etna, du Vulcano, et du Stromboli. Dans ce reportage divisé en trois volets, qui mêle le récit de nos trois photographes et analyses scientifiques, nous découvrirons comment se sont formés ces trois édifices volcaniques, nous nous intéresserons également aux éruptions du passé, puis nous aborderons dans la dernière partie la gestion du risque volcanique de nos jours.

What child never held a plastic dinosaur in his hands when he was a kid? We almost all played at school with the figures of these great reptiles whose massive extinction is due to the collision of an asteroid with the Earth 66 million years ago. If the crater of Chicxulub in Mexico's Yucatán peninsula proves the existence of the impact, the fall of the 10 kilometers in diameter monster is not the only cause of disappearance of dinosaurs. Indeed at the end of the Cretaceous an important volcanic activity formed part of present-day India, which scientists commonly call Trapps of Deccan. This period of severe volcanism lasted tens of thousands of years and propelled into the atmosphere huge amount of fumes and dust that, preventing solar radiation from reaching the Earth's surface, lastingly affected the life that was there. The paroxysm of this episode was reached during the shock of the asteroid, which then increased tenfold the volcanic activity on the whole globe, completing to finish the dinosaurs and the great majority of the forms of life still present. Partly responsible for the 5th mass extinction, volcanoes have left other scars on the planet, including the emblematic destruction of Pompeii by Vesuvius in 79 AD when the Roman Empire dominated the Mediterranean basin. Source of fascination and fear, volcanoes have always attracted men to their flanks, whether for agriculture or adventure. All photographers, Julie, Marine and Sara, respectively ascended Etna, Vulcano, and Stromboli. In these three parts report, which mixes the story of our three photographers and scientific analyzes, we will discover how these three volcanic buildings were formed, we will also consider eruptions of the past and in the last part we will approach the issue of the management of the volcanic risk nowadays.

Vulcano, Marine Bertoli

 

Il y a environ 300 millions d’années un supercontinent couvrait la surface de la Terre. La Pangée, qui était alors composée de la majeure partie des terres émergées, s’est progressivement fragmentée pour former le puzzle que nous connaissons aujourd’hui. Si la théorie de « dérive des continents » a fait surface à partir du 17ème siècle, ce n’est que dans les années 60 que le modèle scientifique de la tectonique des plaques a été reconnu par la communauté géologique internationale. La croûte terrestre ou lithosphère, c’est-à-dire l’enveloppe terrestre rigide de la Terre, est découpée en une quinzaine de plaques tectoniques majeures qui dérivent à la surface de notre planète. Ces plaques suivent chacune leur propre chemin et se déplacent de quelques centimètres par an dans des directions différentes, ce qui entraîne la formation de zones de divergence, de subduction, de collision et de coulissage. Lorsque deux plaques tectoniques convergent l’une vers l’autre et que l’une des deux est moins dense que l’autre, on dit alors qu’elle « plonge » sous la plaque la plus dense. C’est exactement le processus qui a conduit à la formation de nos 3 volcans. En effet, les zones de subduction sont le siège d’une importante activité magmatique qui aboutit à la création de croûte continentale par remontée de magma à la surface. Cette remontée de magma forme des édifices que l’on nomme communément « volcans ». Nos volcans, aux nombreux antécédents éruptifs se trouvent à la frontière des plaques africaine et eurasienne, et ont donc directement été formés par ce qu’on appelle un volcanisme subductif.

About 300 million years ago a supercontinent covered the surface of the Earth. Pangea which was then made up of most of the emerged lands gradually fragmented to form the puzzle that we know today. While the theory of "continental drift" emerged in the 17th century, it was not until the 1960s that the scientific model of plate tectonics was recognized by the international geological community. The Earth's crust or lithosphere, that is to say the rigid terrestrial envelope of the Earth, is divided into about fifteen major tectonic plates that drift on the surface of our planet. These plates follow their own path and move a few centimeters a year in different directions, resulting in the formation of zones of divergence, subduction, collision and sliding. When two tectonic plates converge towards one another and one of them is less dense than the other, it is said that it "underthrusting" the densest plate. This is exactly the process that led to the formation of our 3 volcanoes. Indeed, the subduction zones are the seat of an important magmatic activity which leads to the creation of continental crust by rising magma on the surface. This rise of magma forms buildings that are commonly called "volcanoes". Our volcanoes, with numerous eruptive antecedents, are on the border of the African and Eurasian plates and were therefore directly formed by what is called subduction zone volcanism.

 
 
 

Ce fantastique volcan recouvre un vaste territoire où alternent déserts de pierres, villages noirs, et terrains fertiles sur lesquels poussent les vignes et les pistaches. Mais au sommet, les paysages lunaires qui m’attendaient m’ont littéralement coupé le souffle. Avec la vallée qui s’étalait devant mes pieds, la lueur brumeuse, les fumerolles permanentes crachées par le cratère principal et quelques cratères secondaires, la terre chaude par endroits, l’odeur de soufre ; je me trouvais transportée dans un autre univers.
- Julie Tinetti

This fantastic volcano covers a vast territory where alternates stone deserts, black villages, and fertile grounds on which grow vines and pistachios. But at the top the lunar landscapes that were waiting for me literally took my breath away. With the valley spread out before my feet, the misty glow, the permanent fumaroles spewed by the main and some secondary craters, the warm ground in places, the smell of sulfur; I was transported to another universe.
- Julie Tinetti

 
 

Stromboli, Sarah Blard

Stromboli, Sarah Blard

 

L’Etna est situé dans le nord de la province de Catane, sur l’île de Sicile, et est un monstre de lave et de basalte qui pousse depuis 500 000 ans à la suite des premières émissions fissurales de basaltes (coulées basaltiques épaisses). Sa structure évolue au fur et à mesure des activités centrales spécifiques à ce type de formation. Tout comme le Stromboli et Vulcano, son édifice se développe à travers plusieurs phases successives de construction et de destruction. Une première phase dite « primordiale » s’est achevée par l’effondrement d’une grande caldera, nommée « Caldera Del Piano », ainsi que par la mise en œuvre, il y a 70 000 à 50 000 ans du cône du Trifoglietto. Cette période est marquée par l’une des plus grandes phases d’explosivité de l’activité éruptive du site. Cette période s’est terminée lors de l’effondrement de la « Valle del Bove » qui a formé un cratère elliptique qui sera par la suite un centre éruptif actif, émettant de nombreuses coulées de laves ou de pyroclastites (blocs de lave solidifiés). Périodiquement, les éruptions fissurales latérales succèdent aux éruptions sommitales, succession éruptive qui constitue à l’heure actuelle la manifestation la plus dangereuse pour les populations qui vivent sur les flancs du volcan.

Etna is located in the north of the province of Catania, on the island of Sicily, and is a monster of lava and basalt that has been growing for the 500,000 years following the first fissural basalts emissions (thick basaltic flows). Its structure evolves as the specific central activities to this type of formation progress. Like Stromboli and Vulcano its building develops itself through several successive phases of construction and destruction. A first phase called "primordial" ended with the collapse of a large caldera called "Caldera Del Piano", and with the implementation, 70,000 to 50,000 years ago, of the Trifoglietto cone. This period is marked by one of the largest explosive phases of the site's eruptive activity. It  ended with the collapse of the "Valle del Bove" which formed an elliptical crater that will later become an active eruptive center, emitting numerous lava flows or pyroclastites (solidified lava blocks). Periodically, lateral fissure eruptions follow the summit eruptions, this eruptive succession constitutes the most dangerous manifestation for the populations which live on the flanks of the volcano.

 
 
 

Nous accostons au coucher du soleil, au pied du volcan accrochant les derniers rayons et se teintant lentement du rose saturé des journées chaudes. Son cône raviné aux couleurs vives s’auréole de fumerolles qui dansent au vent. Le coup de foudre est immédiat. Animées d’une joie d’enfants, nous gagnons le haut d’une falaise pour admirer le volcan de plus loin, de plus haut. Entre-temps, le soleil s’est couché et le ciel a pris cette douce luminosité violette que j’aime tant, qui atténue les contrastes et transforme les paysages en peintures. Le vent siffle doucement entre les rochers, apportant l’odeur salée du large, et le calme apaisant après une longue journée de voyage. La nuit est tombée, les étoiles crépitent et s’allument comme les lampadaires d’une ville céleste. Nous restons là, assises devant le spectacle de forces millénaires. Nous rencontrons Vulcano.
- Marine Bertoli

We dock at sunset, at the foot of the volcano which is tinged with the last tipical hot days saturated pink sunlight. Its gorged cone with bright colors has a halo of fumaroles dancing in the wind. Love at first sight. Driven by a joy of children, we reach the top of a cliff to admire the volcano from farther, from higher. In the meantime, the sun has set and the sky has taken on the sweet violet light that I love so much, which reduces contrasts it transforms landscapes into paintings. The wind whistles gently between the rocks, bringing the sea salty scent, and soothing calm after a long day of travel. Night has fallen, the stars crackle and light up like the street lamps of a celestial city. We stay there, sitting in front of the spectacle of millennial forces, meeting Vulcano.
- Marine Bertoli

 
 

Etna, Julie Tinetti

Etna, Julie Tinetti

 

Localisé sur une île volcanique proche qu’il a lui-même créé, le Stromboli est également un stratovolcan de type effusif dont les activités donnent leur nom à ce type d’éruptions : stromboliennes. Toujours en activité et faisant partie intégrante des Îles Éoliennes, il se caractérise par des éruptions fréquentes (toutes les 30 minutes environ) dont les prémices ont débuté il y a 2500 ans environ, malgré une formation plus ancienne, datée aux alentours de 15 000 ans. Tout comme le Stromboli, Vulcano se localise dans les Îles Éoliennes, plus au sud. Formé sur une île - que l’on nomme aussi Theresia - il y a plus de 120 000 ans, ce stratovolcan est aussi l’édifice de l’archipel à être le plus proche de la Sicile. Sa construction, lors de la formation de la Caldeira Del Piano, évoluera avec la formation d’une dépression caldérique il y a 15 000 à 8000 ans de ça, et s’achèvera avec la dernière phase de construction du cône du Vulcanello (petit volcan) il y a près de 6000 ans. Tout aussi actif que ses congénères, Vulcano se caractérise par ses plages de sables noirs, ses côtes escarpées ainsi que ses nombreuses fumerolles laissant s’échapper l’odeur bien particulière du soufre.

Located on a nearby volcanic island that it has created itself, Stromboli is also an effusive stratovolcano whose activities give their name to this type of eruptions said "strombolian". Still active and part of the Aeolian Islands it is characterized by frequent eruptions (every 30 minutes or so) which began around 2500 years ago, despite an older formation, dated around 15 000 years ago. Like Stromboli, Vulcano is located in the Aeolian Islands, further south. Formed on an island - also known as Theresia - more than 120,000 years ago, this stratovolcano is also this archipelago’s closest building to Sicily. Its construction, during the formation of the Caldeira Del Piano, will evolve with the formation of a calderic depression 15,000 to 8,000 years ago, and will end with the last phase of construction of the Vulcanello cone (small volcano) almost 6,000 years ago. Just as active as its congeners, Vulcano is characterized by its black sand beaches, rugged coastline and its many fumaroles leaving the special smell of sulfur.

 
 
 

Lorsqu’on arrive en bateau et que l’on s’approche de l’île, on découvre un cône montagneux comme posé sur la Méditerranée. Le Stromboli culmine à plus de 900 mètres et ses cratères se trouvent un peu plus bas, à 750 mètres d’altitude environ. Une fois au sommet, on a une vue parfaite pour observer les éruptions. Ce volcan est en constante activité, avec une éruption pouvant se produire toutes les 20 minutes. Il est parfois impossible de réaliser l’ascension si l’activité volcanique est trop forte ou la météo trop compliquée. Je suis arrivée quelques jours auparavant sur les Îles Éoliennes, et il a fallu attendre deux ou trois jours que la météo se calme pour pouvoir faire l’ascension.
- Sarah Blard

When we arrive by boat and we approach the island, we discover a mountainous cone just dropped here in the Mediterranean Sea. The Stromboli rises to more than 900 meters and its craters are a little lower, at approximately 750 meters of altitude. Once at the top, you have a perfect view to observe the eruptions. This volcano is in constant activity, with an eruption that can occur every 20 minutes. It is sometimes impossible to climb if the volcanic activity is too strong or the weather too complicated. I arrived a few days before on the Aeolian Islands, and it was not until two or three days that the weather calmed to be able to climb.
- Sarah Blard

 
 

Vulcano, Marine Bertoli

Vulcano, Marine Bertoli