A Sense of Wonder

 

« Mon inspiration vient des montagnes, des atmosphères et des ambiances qui émergent de ce magnifique environnement sauvage, de la beauté de la nature qui nous fait nous sentir si petits et fragiles. Tout cela nous fait prendre conscience que nous ne faisons qu’un avec la Nature, que nous sommes connectés. »

“Mountains is what inspired this project. The atmospheres and special ambiances merging from this wild epic environment. The beauty that immerses the impression of feeling so small and fragile in front of it. That makes us realize we are a part of Nature and not separate from it. Connected.”

 

« L’été dernier, mon très bon ami et réalisateur Benjamin Dowie m’a annoncé qu’il planifiait de venir en Europe et qu’il comptait me rendre visite, comme à son habitude. Nous avons toujours aimé partir à l’aventure pour filmer ensemble. Cette fois-ci, je lui ai donc proposé d’explorer les Dolomites. Et ça a été le début de notre aventure. »

« Comme pour tous mes projets personnels, je devais trouver un moyen de financer cette aventure. C’est en général la partie la plus difficile. Quelques jours avant qu’il ne me rejoigne dans les Alpes françaises, Benjamin m’a dit qu’il avait accepté de travailler sur un spot publicitaire pour LG mobile. Il m’a alors demandé si je voulais faire partie de ce projet en l’assistant pour le repérage de lieux dans les Alpes. De mon côté, j’avais également contacté l’office du tourisme d’Alta Badia, qui a accepté de me soutenir dans mon projet. Nous avons donc voyagé dans les Dolomites et réalisé une courte vidéo publicitaire pour promouvoir la vallée d’Alta Badia, là où nous avons séjourné la plupart du temps pendant notre voyage. C’était une opportunité incroyable de pouvoir combiner nos deux projets professionnels avec nos 15 jours d’exploration. Ainsi, nous avons pu travailler et être payés, ce qui a couvert la plupart de nos dépenses. »

“Last summer, Benjamin Dowie, filmmaker and very good friend, announced me that he will travel again to Europe, planing to visit me like he used to. We always loved to share filming adventures and I proposed him to explore the Dolomites this time. So this was the beginning of our adventure.”

“Like for all my personal projects, I had to find a way to fund it. This is usually the most difficult part. A few days before visiting me in the French Alps, Benjamin told me that he had accepted work on a commercial film for LG mobile. He asked me if I wanted to take part in this project, by assisting him to find nice locations in the Alps. Apart from this job, I was in touch with the Alta Badia tourism office, that positively responded to my collaboration request. So while we travelled to the Dolomites, we also created a short video to promote the Alta Badia Valley, where we stayed during most of our journey. It was such a great opportunity to combine our two film projects during a 15 day adventure and filming trip. In this way we were able to work, be paid, and cover most of our expenses.”

 

Lorsque je réalise des courts-métrages,  j’aime garder le

contrôle sur le montage,  afin que le rendu  ressemble

exactement à ce que j’ai en tête.

 

« La nature est ma principale référence et source d’inspiration. J’avais déjà exploré les Dolomites quelques années auparavant, et je souhaitais revenir plus tard pour capturer ces sommets, ces roches, ces vallées et ces prairies uniques. La nuit et quand le soleil se couche, les montagnes offrent un spectacle époustouflant. »

« Nous avons dû filmer certaines scènes depuis une falaise escarpée, suspendus dans le vide. Cette méthode est assez inhabituelle car il ne faut pas avoir le vertige. Afin de capturer les mouvements des nuages autour des montages et des vallées, j’ai filmé le paysage pendant plusieurs minutes. Ainsi, les montagnes étaient le personnage central de ce film. »

« Je n’ai pas utilisé beaucoup d’équipements. À part mon steadycam, j’ai tourné la plupart des prises au poing avec un léger mouvement. J’ai utilisé des objectifs Canon L stabilisés sur une caméra reflex numérique. Nous devions être aussi légers que possible pour grimper en haut des sommets. »

“Nature is my main reference and inspiration. I explored a part of the Dolomites a few years ago and I wanted to come back someday to capture their unique peaks, rocks, valleys and meadows. By night and during the blue hour these mountains offers an incredible spectacle for the eyes.”

“Some of the shots in this project had to be executed hanging out into the void, from a steep cliff. Unusual because you can easily have vertigo. To be able to show some interesting cloud movements surrounding the mountains and valleys, I shot several minutes of landscape scenes. In this way, mountains became the generic character of the film.”

“I haven't used a lot of machineries. Except my steadicam, I shot most of the footage with subtle handheld camera movement. I used stabilized Canon L lenses on a DSLR camera. We had to be as light as possible to climb mountain peaks.”

 
 
A Sense of Wonder (Mathieu Le Lay 2).jpg
 
 

« Lorsque je réalise des courts-métrages, j’aime garder le contrôle sur le montage, afin que le rendu ressemble exactement à ce que j’ai en tête. Pour ce film, j’ai fait la post-production moi-même. Sur des projets plus longs, il m’arrive de collaborer avec des monteurs, qui m’apportent un point de vue externe sur mon travail. Généralement, ma petite-amie a aussi son mot à dire, et me donne ses retours pendant que je monte mon film. C’est très important d’avoir un avis extérieur. J’étais le directeur de la photographie et le réalisateur de ce film, comme pour la plupart de mes projets personnels. La première étape était de trouver une histoire à raconter, d’avoir une idée claire de ce que je voulais partager. Je voulais mettre en image un poème, retraçant l’histoire d’un aventurier solitaire connecté avec les montagnes. J’ai suivi Benjamin Dowie et je l’ai guidé à travers le tournage, selon la prise que je voulais. J’étais concentré sur les ambiances et les atmosphères qui émergeaient, surtout à l’aube, au crépuscule ou au beau milieu de la nuit. Donc la plupart du temps, nous avions peu de lumière. »

« Je prends énormément de plaisir à réaliser chacun de mes projets personnels. Sinon, je ne les aurais pas partagés avec vous. C’est essentiel pour moi d’être passionné par mon travail. De plus, la beauté de la nature est un don qui contente toujours mon âme. »

“If I'm directing short films, I like to keep control of the edit in order to convey exactly what I am looking for. For this film I was also working on the post-production. On longer projects, I'm open to collaborate with editors who can have an external view on my work. Usually my girlfriend has this role by sharing some feedbacks while I am editing. It's very important to have this external observer. I was cinematographer and director, like most of the time in my personal projects. My first role was to find a story to tell, to have a clear idea of what I want to share. I wanted to create a cinematic visual poem with a lonely adventurer being connected to the mountains. I followed Benjamin Dowie and guided him through the shooting depending on the shoots I was looking for. I was focused on the ambiances and atmospheres emerging especially at dawn, at dusk or in the middle of the night, so most of the time we were in very low light conditions.”

“I enjoy fully every single personal film project I'm creating. Otherwise I wouldn’t have shared them with you all. To fully love what I’m doing is essential for me. And Nature’s beauty is a gift that always gratify my soul.”

 

Directed, Filmed, Edited by

MATHIEU LE LAY

Music by

FRANCK ZARAGOZA

Audio mix by 

LAURENT MOLLARD

Words by 

BENJAMIN DOWIE

 

To know more about Mathieu, check his website or follow him on Facebook or Instagram.